Friday, September 14, 2007

Le Mont


Qui dira tes aurores vertes et bleues fouettées et agitées ?
Qui dira tes algues d'argent ? Qui dira ton jusant ?
Qui dira ta vague ronde et brutale ? Qui dira tes gisants ?
Qui dira tes ajoncs parfumés et ton roc salé ?

Je dirai tes maisons colombines dans la sente qui serpente
Je dirai tes Montois, marins, pécheurs, guerriers ou hôteliers
Je dirai le vaisseau de pierre, à l’ange doré, au rocher lié
Je dirai, là haut , les miettes émiettées à la mouette dans la pente

Nous dirons le genet planté dans nos cheveux cendrés
Nous dirons le cidre doré glané dans tes bolées cuivrées
Nous dirons la quête du vent qui mord et nous râpe
Nous dirons nos coeurs soudain ballotés qui dérapent

Ils diront nos traversées du courant à gouter la marée
Ils diront la vague au goût salé qui court emballée
Ils diront les tangues mouvantes qui couvrent les trous d’eau
Ils diront qu’autrefois il y avait un marquis qui portait sur son dos.

On dira, il est mort heureux près du tombeau d’Hélène
On dira, il a perdu sa vie ,enivré de chouchen
On dira, la mer a englouti le dernier des grand mâts
On dira, et dire qu’on ne le connaissait même pas !
'
En son sein
Le Mont Saint
A donné tout ceci
Et a repris aussi

2 comments:

Sensorielle said...

J'ai beaucoup aimé votre poème sur le Mont St Michel. Un très beau texte qui fait honneur à ce magnifique édifice qui a traversé les siècles et ravi tant de visiteurs.

Dane said...

J'aime bien cette image du Mont Saint Michel, hors du temps de la foule et des touristes...
Bien à toi
Dane