Thursday, January 08, 2009

A l'amer de toutes les batailles.

- Allo Zeev ? Ou devrais je dire monsieur le ministre ?
- Oui lui même.
- Je suis Moshe Restak. Nous étions ensemble au Technion à Haifa.
- Moshe ! Oui bien sûr. Que puis je pour toi ?
- Voilà je suis de passage à Jérusalem. Je suis à l'hotel King David pour deux semaines. J'arrive de New York. J'ai réuni des fonds pour la nouvelle colonie que tu projettes à Beitar Ivit. Cela n'a pas été facile avec la mise sous bracelet électronique de notre ancien ami par le Fbi...
- Oui il nous a fait beaucoup de tort.
- J'ai pensé qu'avec les actions sur Gaza, ce serait le bon moment pour lancer la construction discrètement. Les entreprises de génie civil sont prêtes.J'ai cru comprendre que le Centre de Planification Urbaine était déjà au courant.
- Excellent Moshe. J'ai fait déjà fait voler les anes, empoisonner les puits et raser les oliviers. Mais il faudra commencer les terrassements de nuit. La discrétion s'impose.

- Mazel tov, Zeev.

27 comments:

Véronique Grausseau said...

le gâteau sera tellement écrasé, les coups portés si lourds, que plus personne ne pourra jamais plus le partager...Amer, terrible et grave début d'année, comme une insulte à l'humanité toute entière.

Dane said...

Rêve ou réalité? Je suis terrifiée par ce qui se passe dans cet univers, ici ou là-bas. Un texte déroutant...
Le cauchemar continue...
Je te souhaite une belle journée

pierre said...

La folie est-elle le pain quotidien des hommes?

ellesurlalune said...

mot d'hier : révolte
mot du jour : impuissance

bérangère said...

shabbat shalom !

binicaise said...

Roman de science fiction ou bien.....reality show.....
Bonne soirée Jacqueline

Santounette said...

Je n'ai jamais réussi à comprendre le chemin de la haine, j'espère bien qu'un jour on arrivera à trouver le chemin de la paix tant attendue.
Bonne soirée

Anonymous said...

il est bon - et sans cynisme - vous retrouver là dans l'aujourd'hui insupportable.
Emmanuelle g.

Miriel said...

Bonjour Gondolfo, merci pour ton passage chez moi, j'ai pris le temps de lire plusieurs de tes articles aujourd'hui, ton univers me plait bien, malheureusement, je ne suis pas très présente sur le net depuis que j'ai repris un plein temps...

Bon week end et à bientôt peut-être.....

Eglantine said...

Aujourd'hui je suis allée manifestée pour la paix au proche orient et pour soutenir les gazaouis.... Toutes les guerres ont des intérêts financiers.... L'argent le nerf de la guerre.

armandie said...

un dialogue court et percutant qui traduit de manière efficace les intérêts de quelques uns aux dépens des plus nombreux.
Je n'ai pas pu aller samedi me joindre aux manifestations mais j'aurais voulu.
Armandie

enriqueta said...

Les riches s'en sortent toujours et le peuple sert de chair à canon.

Quichottine said...

Il est des moments où la réalité peut dépasser la fiction...

Je voudrais que ce texte ne soit que fiction et je ne peux en être sûre.

isabelle said...

Tu n'y vas pas de main morte!!

jean-philippe said...

ah !! l'histoire se passe en Israel !! oh !! l'actualité t'inspire à ce que je lis là !!

sido said...

Une fable frappée au coin du non-sens, de la folie humaine. Du tragique révoltant qui n'en finit pas de sévir et de faire mourir, hélas

esperance said...

chalom

peace in the world

kisses

Arthémisia said...

Et dire que Shalom, Salam (pas sure de l'orthographe) et Salut on la même origine....
Bonjour et paix sur toi
Arthi

Arthémisia said...

Chalom? ...en tous cas ONT!!!
Oups...

Chana said...

Bonjour Gondolfo.
Je passe te faire un coucou et continue ma visite chez toi.
Passe une bonne soirée et à très bientôt.

liedich said...

J'ai honte de cet infame traffic ! Oui, tout est orchestré d'avance. Et l'innocent paie.
Monde, il m'arrive de te vomir.
Pensée pour Gazza.

Cath said...

N'oublie jamais que nous ne sommes que des prédateurs assoiffés de conquête, ami poète...

Le temps des poètes et des hommes viendra, un jour, sans doute... nous sommes encore au tout début d'une histoire. Longue, très longue...

Une douce nuit à toi, quoi qu'il en soit...

:)

unevilleunpoeme said...

Vous avez beaucoup d'humour sur des sujets définis comme délicats !

alibi-bi said...

Une très bonne année pour toi, espérant que la folie des hommes se calmera enfin...
J'ai déserté depuis plus de 6 mois ce coin de vie qui réside en 'Internet', j'y suis revenue hier soir, et c'est tout naturellement que j'ai eu envie de passer par chez toi te souhaiter une belle année à venir.
Je t'embrasse adelphiquement.
Evelyne.

Mélusine said...

La haine commence souvent tout près de chez soi et on ne la voit pas venir !! C'est ce qui vient d'arriver entre ma petite soeur et moi ! une famille disloquée pour combien de temps ? Ici ou là-bas, c'est toujours les mêmes mots, les mêmes racunes, la même violence, la même folie !
Pitié... faisons une pause !! Une vraie...

Clo said...

P...tain de guerres !!!
P...tain de haine !!!!
P...tain de fric !!!!
Merci d' être venu chez moi :)

paola said...

Texte à méditer...
je te souhaite une bonne semaine.
Paola