Wednesday, February 27, 2008

Rue Pacific

Rue Pacific. San Bernardo

Ces temps derniers, j’ai eu beaucoup d’accidents.
Je tournoie à la fête des fous, au bal des déments.
Je crois que ma vie m’a tiré plusieurs fois dessus.
Ensanglanté, le sang caillé me brouille la vue.

Mon nez saigne en été et au printemps.
Mes veines bleuissent l’acide du temps.
Ma respiration expire sans prévenir.
Mes boutons exudent un vilain sabir.

Centaure. Venin. Expiation.
Aurore. Jardin. Rédemption.

4 comments:

Anonymous said...

tres fort....
tres dur aussi
tilk

zorica sentic said...

ce jour bonjour
un soir au revoir
ici merci

Zorica Sentic

ps : MOTS VIVANTS !

Anonymous said...

moi , c'est mon âme et tout mon corps qui saigne
merci du passage
le rire et les jolies choses cachent parfois bien du mal
amitiés
bernadette

Cecile said...

"Je crois que ma vie m’a tiré plusieurs fois dessus."... voilà pourquoi on s'acharne sur la page blanche : pour ce genre de pepite