Wednesday, March 15, 2006

Mission : reconquérir Juliette

Ma Juliette s'en était allé, séduite par un vague prospectus coloré de Kuoni, pour un safari au Kenya. Elle ne voulait plus revenir. Elle avait adopté sur place un éléphanteau, au doux nom d'Olmer, et ne voulait plus le quitter. Ses nouvelles se faisaient rares. Six mois déjà. Mon coeur battait la chamade. Mon corps réclamait les cuisses si douces, le sourire si fondant, les collines -préhensibles de ma Juliette. En fait j'étais à l'agonie. Et tout cela à cause d'un gros lourdaud !

Il fallait agir. Je pensais à Justine, une vieille amie de Juliette. Justine était belle et vivace. Justine était belle et fuyante. Telle un papillon qui butine ses proies, elle virevoltait dans la capitale, frolant à qui mieux mieux, par jeu, de ses ailes colorées de vieux messieurs, entomologistes à leurs heures. Je connaissais peu Justine, mais je retrouvais vite dans mon vieil agenda élimé son numéro de téléphone.

- "Allo. Justine ?"
- "Oui, elle même"
- "Bonjour c'est Gondolfo". Silence de deux minutes.
- "Le Gondolfo de Juliette ? Bonjour toi !"

J'expliquais à Justine la raison de mon appel.

- "Justine tu te souviens comme j'aime les animaux ?". Silence. "Je fais partie d'une association qui adopte des éléphants africains, pour pouvoir les protéger. L'association "Save-the-Elephants". "

-"Ah ? Quelle bonne idée !".

Ouf elle ne devait pas savoir où était Juliette !

- "Oui mais le problème est que chaque éléphant doit être adopté par un couple, pour garantir le sérieux de la démarche"
-"Ah ? Et que puis je faire pour toi?"
- "Voilà, comme Juliette est partie à Stanford pour une session de deux ans, j'ai pensé que si tu
pouvais prétendre etre en couple avec moi, auprés de l'association, je pourrais obtenir de parrainer un animal. "
-"Ah?" Silence de trois minutes. Dis c'est super drole ton idée, et que faut il faire ?"
- "J'espère que tu ne vas pas te choquer, il faudrait que l'on se connaisse encore mieux pour tromper le jury. .. Sans doute coucher ensemble deux ou trois fois pour pouvoir répondre éventuellement à des questions indiscrètes, prendre quelques petits déjeuners ... bref la vie d'un couple quoi, pendant quelques semaines. "Silence. Tic tac, tic tac. Tic tac, tic tac. Ma Breitling résonnait dans mes oreilles.

-"Gondolfo c'est super drole ton idée ! Et puis c'est pour le bien des animaux non ? D'accord tu t'installes demain. Welcome my dear"

Et voilà comment j'ai couché avec Justine. Ce fut doux.

L'association nous accorda la garde de Rovi, un gros jeunot de plusieurs quintaux.
Le lendemain je publiais l'info de notre parrainage sur le site internet de l'association.

Trois jours plus tard Juliette était là, dans mes bras.

NB : Pour les dons aux éléphanteaux : faire suivre à l'attention, de Juliette et Gondolfo.

Merci Justine.

2 comments:

Ralph de Bricassart said...

Cela est écrit sous quelle(s) influence(s) ?!

gondolfo said...

cher Ralph (if i may),
en tout cas je ne pratique l'herbe, si telle est votre question, que pour vaincre le soroche des andes...